Archives du mot-clé système touristique

Diversification touristique, démarches innovantes et changement social en versant sud des Annapurna. Quelle place pour les femmes ?

Par Pierre Dérioz, maître de conférences HDR en géographie à l’université d’Avignon, UMR Espace-Dev 228 IRD ; Mauve Létang, doctorante en géographie, université Paris-Sorbonne, UMR ENeC ; Philippe Bachimon, professeur de géographie à l’université d’Avignon, UMR Espace-Dev 228 IRD ; Pranil Upadhayaya, enseignant et chercheur associé en tourisme à l’université de Kathmandu (Népal), Nepal Center for Contemporary Research (NCCR) ; Maud Loireau, géo-agronome, ingénieur de recherches, UMR Espace-Dev 228 IRD (Montpellier) ; Justine Le Noac’h, étudiante, master « Géomatique et conduite de projets territoriaux », université d’Avignon

Résumé

De nombreuses transformations affectent aujourd’hui le système touristique du massif des Annapurna, même s’il reste la première région de trekking du Népal : la diversification des clientèles internationales et des pratiques touristiques va de pair avec le développement du tourisme intérieur, dans un contexte marqué par le déploiement rapide d’un réseau routier qui tend à renforcer le rôle organisateur de la ville de Pokhara. Dans le même temps, une émigration internationale de travail principalement masculine, de grande ampleur et d’intensité croissante, provoque une féminisation marquée des sociétés montagnardes et accélère les phénomènes d’exode rural et de déprise : les jeunes hommes qui émigrent n’aspirent souvent pas à rentrer au village pour y vivre de l’agriculture et préfèrent à leur retour au pays s’installer en ville. Mais dans les secteurs marqués par un développement touristique, ancien ou plus récent, autour de la pratique du trekking – et aujourd’hui d’autres activités de pleine nature (canyoning, parapente), ou simplement de séjour – les revenus issus de cette émigration masculine de longue durée ouvrent aussi des possibilités d’investissement dans les activités touristiques, comme l’hébergement : l’ouverture de homestays (gites chez l’habitant) sur les étapes de treks existants (tour des Annapurna, Annapurna Base Camp) ou émergents (Mardi Himal ou Machhapuchhre Model Trek.) apparaît ici porteuse d’innovation sociale, à travers leur fréquente gestion communautaire à l’échelle du village, mais aussi parce que l’absence des hommes place les femmes en première ligne dans le déploiement et la gestion de ces activités d’accueil (recherches conduites dans le cadre de l’ANR AQAPA). Continuer la lecture de Diversification touristique, démarches innovantes et changement social en versant sud des Annapurna. Quelle place pour les femmes ?