Archives de catégorie : Jeunes chercheurs

La montagne transfrontalière : entre innovation, compétitivité, valeur ajoutée et nécessité de préservation de l’environnement

Par Lauranne JACOB, doctorante[1], Université de Genève, département de géographie et environnement et institut de gouvernance de l’environnement et de développement territorial. Université de Grenoble-Alpes, laboratoires PACTE, CJR-GREAT.

Résumé

L’objectif de cet article est de montrer comment les espaces transfrontaliers de montagne mènent des projets de coopération qui répondent à la fois aux besoins des populations locales, aux enjeux environnementaux mais aussi aux critères des politiques publiques qui les financent (Programme Interreg A pour la coopération transfrontalière, Nouvelle politique régionale en Suisse). Il met en évidence une évolution et surtout une adaptation aux critères posés par les politiques publiques issues de l’Union européenne ou encore des États membres et non membres. Ces dernières conditionnent l’obtention des financements de projets à un certain nombre de critères. L’innovation est bien entendu au cœur de ceux-ci. Se pose alors la question de l’évaluation de l’innovation mais aussi celle de sa définition, qui n’est semble-t-il pas partagée et en tout cas non posée dans les documents de programmation. La mise en avant de nouveaux critères tels que l’innovation, la compétitivité ou la valeur ajoutée constituent des éléments tangibles d’un changement de paradigme intervenu dans les politiques publiques après les années 2000 et dont les effets se font clairement sentir aujourd’hui. La question de l’innovation en contexte montagnard transfrontalier est abordée au travers de deux cas d’étude comparés : la coopération transfrontalière entre les parcs Alpi-Marittime (Italie) et Mercantour (France) et l’Espace Mont-Blanc entre la France, l’Italie et la Suisse. Continuer la lecture de La montagne transfrontalière : entre innovation, compétitivité, valeur ajoutée et nécessité de préservation de l’environnement

Scientific tourism, a tool for tourism development in Patagonia

Par Fabien Bourlon, researcher and Ph.D. student, Geographer, CIEP (Centro de Investigación en Ecosistemas de la Patagonia) & UMR PACTE, Université Grenoble Alpes.

et Robinson Torres, Sociologist & Ph.D. in Environmental Social Science; researcher at the Faculty of Environmental Sciences, University of Concepcion, Chile.

*Cette publication a bénéficié de l’appui de l’action ECOS n°C15H01, du laboratoire PACTE, Université Grenoble Alpes et du CIEP.

Résumé :

Depuis 2007, le Centre de recherche sur les écosystèmes de Patagonie (Centro de Investigación en Ecosistemas de la Patagonia, CIEP) a mis en œuvre un tourisme scientifique (TS) pour favoriser les programmes de recherche, de transfert de technologie et de médiation scientifique, afin de renforcer le développement du tourisme durable dans des zones montagnardes reculées de Patagonie. Des institutions publiques et privées du Chili, d’Amérique du Sud, des États Unis et d’Europe ont participé à ce processus et appuyé de nouvelles recherches sur le patrimoine culturel et les processus naturels du sud chilien. Le tourisme scientifique est une niche au sein du tourisme alternatif qui partage des spécificités avec le tourisme expérientiel, éducatif, aventureux et culturel. Il se définit comme un tourisme qui génère et partage des connaissances scientifiques, mais ses répercussions et des retombées positives sont plus larges. Cette communication explore la manière dont le tourisme scientifique favoriser la recherche et le développement local grâce à des projets pilotes et un réseau d’opérateurs et instituts de recherche. L’association de la recherche et du tourisme semble permettre de relever le double défi de l’amélioration des conditions socio-économique des communautés locales et de la conservation d’écosystèmes fragiles.

 Abstract:

Since 2007 the Center for Research in Patagonian Ecosystems (Centro de Investigación en Ecosistemas de la Patagonia, CIEP) has implemented Scientific Tourism (ST) to foster research programs, technology transfer, and scientific mediation in order to strengthen sustainable tourism development in remote mountainous areas of Patagonia. Public and private institutions of Chile, South America, USA and Europe participated in this process and supported new research on cultural heritage and natural processes of southern Chile. Scientific Tourism is a niche within alternative forms of tourism that shares specificities of learning, adventure, cultural, and experiential tourism. It is described as a tourism that generates and shares acquired knowledge, but has wider implications and benefits. This paper analyzes how scientific tourism fosters research, local development through pilot projects, and a network of local operators and research institution in the Chilean Patagonia. Linking science and tourism seems to meet the challenge of improving socio-economic growth of the local communities and potentially improve the conservation of highly fragile ecosystems. Continuer la lecture de Scientific tourism, a tool for tourism development in Patagonia