Archives mensuelles : septembre 2017

L’opportunité d’un label « Bretagne Sud »

Entre reconnaissance par les acteurs et nécessité d’incertitude

Par1 Vincent Boyer, maître de conférences en droit public, Lab-LEX ; Christine Bougeard-Delfosse, maître de conférences en marketing, LEGO ; Lucile Chartain, post-doctorante en sociologie, PREFics ; Leïla Damak, maître de conférences en marketing, LEGO ; Pascale Ertus, doctorante en marketing, LEGO ; Florence Gourlay, maître de conférences en aménagement de l’espace et urbanisme, Géoarchitecture ; Claire Mahéo, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, PREFics ; Clément Marinos, docteur en géographie et aménagement, LEGO.
Résumé

Cet article interroge la pertinence de la labellisation du territoire de Bretagne Sud. Au regard du droit, la « Bretagne Sud » n’a pas d’existence, ce n’est pas un territoire politico-administratif, ni une marque déposée. Pourtant, de nombreux acteurs locaux, entreprises comme institutionnels, s’approprient cette terminologie. Nous proposons les premiers résultats d’un projet en cours visant à analyser les représentations de ce territoire auprès de ses acteurs (particuliers, communes, organisations). La référence à la Bretagne Sud est en effet fréquente : plus de deux cents structures, situées sur les départements de la Loire Atlantique, du Morbihan et du Finistère, utilisent ce vocable dans leur appellation.

L’originalité de l’approche repose sur un travail de terrain à trois dimensions. L’enquête « particuliers » indique que le vocable est principalement utilisé par les résidents du Morbihan. Sa représentation géographique correspond à un continuum littoral entre le Finistère Sud et la Loire Atlantique. La Bretagne Sud se réfère à plusieurs dimensions du territoire : sa topographie, son dynamisme, son attractivité notamment.

L’étude « communes » a permis de dessiner un territoire correspondant à une zone littorale assez claire entre la pointe de Penmarch et la Loire-Atlantique. La question qui se pose est alors celle de la progression rétro-littorale et des franges de la Bretagne Sud.

L’enquête « organisations » a mis en évidence plusieurs fonctions pour le territoire. Il apparaît comme un outil d’identification (notoriété, connotations positives) : il semble surtout que l’appellation « fonctionne » car elle se situe dans un entre-deux (ni trop précise, ni pas assez).

Ces trois études permettent ainsi de dégager des représentations générales associées à la Bretagne Sud. Concernant sa localisation, le territoire se présente paradoxalement comme une évidence géographique, mais aux contours flous. Les résultats intermédiaires de notre étude mettent en avant qu’un processus de labellisation du territoire serait limité, voire réducteur : la force de son usage actuel semble en effet provenir précisément du flottement lié à son absence d’institutionnalisation. Continuer la lecture de L’opportunité d’un label « Bretagne Sud » 

  1. Auteurs membres du programme de recherche pluridisciplinaire IDENSO (IDENtités et SOciétés) de l’université Bretagne Sud - Axe « Territoires » []

Innovation et authenticité à la Vallée Bras-du-Nord

Par Isabelle Falardeau, maîtrise ès sciences géographiques, université Laval (Québec) et Pascale Marcotte, PhD. sociologie, professeure titulaire, département de géographie, université Laval (Québec)
Résumé

L’innovation et l’authenticité sont souvent présentées comme des incontournables en tourisme. Ces concepts peuvent à première vue sembler opposés, le premier réduit à la nouveauté, et le second faisant écho à la tradition au sens large, mais ils ne le sont pas nécessairement d’un point de vue théorique. Comment l’innovation peut-elle être authentique et vice versa ? Et comment l’innovation et l’authenticité sont-elles intégrées dans l’offre des produits touristiques ? Le sujet est étudié ici à travers une étude de cas, celui de la Vallée Bras-du-Nord (Québec). L’étude exploratoire repose sur une approche multi-méthode : analyse de données secondaires, technique de groupe nominal et questionnaire. L’une des contributions de cette étude est d’explorer comment l’innovation et l’authenticité perçues par les touristes sont représentatives des écrits théoriques. Les résultats suggèrent que les caractéristiques générées par les participants au sujet de l’innovation corroborent la littérature, tandis que celles générées au sujet de l’authenticité ne représentent pas aussi fidèlement les écrits. Par exemple, pour l’innovation, les réponses des participants se réfèrent à l’entreprise elle-même, et moins au produit touristique offert par celle-ci. La notion d’authenticité en milieu naturel, elle, est mal servie par les typologies habituelles. En effet, l’authenticité est un concept généralement étudié en contexte culturel, et l’est peu en milieu naturel. Développer un cadre conceptuel plus adapté pour l’analyse de l’authenticité en milieu naturel est une piste de recherche qui pourrait découler de la poursuite de cette étude. Continuer la lecture de Innovation et authenticité à la Vallée Bras-du-Nord 

The territorial labelling of a heritage site in the north-eastern Cape Drakensberg, South Africa

The case of the Linton Cave

By Gavin Heath; Bachelor of Arts, Higher Diploma in Education, Master’s Degree in City and Regional Planning; Geography Education; Lecturer - School of Education, University of KwaZulu-Natal
Abstract

This study shows how the territorial labelling of a specific unofficial heritage site in the north eastern Cape Drakensberg, South Africa contributed to a contested, fragile and obscure national identity, in the form of figures on the nation’s coat of arms.

The methodology analysed the language harnessed by both the South African government and the South African Museum in Cape Town, which houses the excised Linton Panels.  Furthermore, a number of maps were analysed to show how the area was, and still is, neglected and marginalized.

Moreover, a few academic papers were studied.  These papers show not only how the cave was cut into, and the panels excised for transport to the South African Museum, but also how no further significance, or protection, was attached to the extremely noteworthy shelter whence the panels came.

The territorial area today is marked by deep spatial and cultural inequalities (extremely vulnerable communities are living in close proximity), despite half-hearted and incipient measures to revive the area’s economy.  Continuer la lecture de The territorial labelling of a heritage site in the north-eastern Cape Drakensberg, South Africa